Le Populaire | Une initiative de Lambert Mboumba

Publié le

populaire


 

VIERZON | 11/03/2015

17

Chyc Polhit Mamfoumbi a captivé son public, à travers l’évocation de contes.

Chyc Polhit Mamfoumbi, conteur d’origine gabonaise de l’association Conteurs africains de Nancy (Meurthe-et-Moselle), une structure de médiation culturelle pour les publics en difficulté, a apporté son soutien à Lambert Mboumba et à son association Initiatives culinaires et culturelles des terroirs pour le développement (ICCTD).

Avec comme seul décor, un pagne en raphia imprimé de motifs géométriques traditionnels et une chaise à palabre, il a déroulé son spectacle avec éloquence, au grand plaisir d’un public restreint. Les contes ont été joués par l’artiste comédien et poète. Et comme tout conte est porteur de message, à la fin de chaque récit, il a expliqué la leçon de morale qui lui est associée.

Parmi ces histoires, celle de la petite tortue BabaYagaGogo, qui fait face à un dilemme existentiel : est-elle de la mer ou\et de la terre ? Une histoire issue des traditions africaines, que l’artiste adapte. Ou encore les aventures de Kiri Tritri qui en désobéissant à sa mère va connaître des difficultés.

« Je me suis engagé dans une démarche de mieux vivre ensemble dans la cité et, pour cela, j’utilise tous les outils oraux pour renforcer le sens de l’humain, tout ce qui peut véhiculer et transmettre les valeurs de respect et de tolérance, tout ce qui va dans le sens de ce qui permet d’accepter l’autre », explique Lambert Mboumba. « En filigrane c’était un hymne à la femme », a confié Chyc Polhit Mamfoumbi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *