Les spectacles

LAPIN ZINZIN

Voici un spectacle que j’ai plaisir à partager souvent à l’occasion de Noël ou de la Saint Nicolas (pour nous dans l’Est). Ce spectacle musical nous invite à redécouvrir le véritable message universel de  Noël pour parler aux petites et grandes oreilles, pour rire de peur et pleurer de rires..  De cette fable africaine, j’en ai fais une BD et un Kamishibaï.

Résumé de l’histoire

Dans un village perdu au cœur de la forêt africaine, vit dans une petite case plantée entre deux cocotiers, un lapin un peu bizarre, un peu « toc-toc » que l’on appelle, lapin Zinzin.

Lapin Zinzin comme son nom l’indique, est complètement « fou-fou ». Il ne fait jamais ce qu’on lui dit. Si tu dis au Lapin Zinzin qu’il doit aller à droite … il regarde, baisse l’oreille et va à gauche … Il a le droit d’aller partout, dans la savane, du côté de la rivière mais jamais au grand jamais,  dans la forêt interdite. C’est sa maman qui lui a défendu de se rendre dans cette forêt dangereuse, et pourtant, la nuit de noël, il désobéit et s’aventura tout seul au cœur de cette forêt interdite. A peine à t-il mit le pied dans cette forêt qu’il lui arriva une terrible chose…

Articles de presse

Contes africains à l’arbre de Noël de la préfecture et des services de l’Etat

Fête de Noël Sous les bananiers !

Un lapin vraiment zinzin pour les petits

Rires et bonne humeur

Si l’Afrique m’était contée

Un spectacle hilarant pour petits et grands

Les histoires de Noël ensoleillées du conteur africain Chyc Polhit

Reportage télé

Bienvenue dans l’univers coloré de « Lapin Zinzin »

 


LES AVENTURES DE LA PETITE TORTUE BABAYAGAGOGO

C‘est l’histoire d’une petite araignée, petite mais malicieuse !!!
Cette araignée, facétieuse a découvert un jour, un bananier magique. Quiconque montre du doigt ce bananier en disant cette phrase là : « REGARDEZ, DES JOLIES BANANEUH !!! », tombe sur le champ, RAIDE. MORT !

Malicieuse et gourmande, Ogoulinguendé trouve donc au travers de ce bananier le moyen de boustifailler et ripailler sans le moindre effort aux dépend de ses congénères de la savane. Elle n’a qu’à demander au premier nigaud ce qu’il voit sur ce bananier pour que le malheureux tombe raide mort en prononçant la phrase maudite. Elle n’ a plus qu’à se baisser pour déguster sa victime. C’est ainsi que croqui-croquante, elle mena une vie de pacha jusqu’au jour où l’intrépide croquignolet craquant craquante, voulu croquer croyez moi ou pas, la craquante fringante tortue, BA-BA-YA-GA-GO-GO, la reine de la terre, la reine de la mer. Vous avez déjà l’eau à la bouche ? Vous sentez le fumet de cette fable prodigieuse s’échapper de cette cocotte qui fout les chocottes ?

Mais au juste, comment a-t-elle fait pour devenir reine de la terre et de la mer cette minuscule tortue au dos bossu ? Il serait déjà loisible de boire cette histoire en apéritif, n’est-ce pas ?

Pourquoi au Gabon, on ne dit pas être sage comme une image, mais sage comme une tortue ? La sagesse n’y est pas aussi plate et lisse q’une image d’Epinal, mais plutôt aussi râpeuse et bosselée que BABAYAGAGOGO la petite tortue. Reine de la terre et de la mer, grande conseillère des utopistes et des opprimés, grande salvatrice des projets pacifiques contre les caprices du vent. Cette petite tortue est riche d’autant d’aventures que de leçons de sagesse à accueillir en fantaisie, en poésie, pour grandir et rester petit.

Articles de presse

Médiathèque à l’heure africaine

Retour vers les rêves d’enfants

Le conte de la tortue